ORGANISATION POUR L’HARMONISATION
EN AFRIQUE DU DROIT DES AFFAIRES
Benin Burkina Faso Cameroun RCA Comores Congo Côte d'Ivoire Niger Sénégal Guinée Conakry Guinée Equatoriale Mali Gabon Guinée Bissau Tchad République Démocratique du Congo Togo

Classement Doing Business 2019 : l'Afrique subsaharienne championne des réformes visant à améliorer le climat des affaires : l'OHADA à l'honneur

First Text Classement Doing Business 2019
Second Text L'OHADA à l'honneur
url http://www.ohada.org/index.php/fr/actualite/dernieres-nouvelles/2798-classement-doing-business-2019-l-afrique-subsaharienne-championne-des-reformes-visant-a-ameliorer-le-climat-des-affaires-l-ohada-a-l-honneur

La Banque mondiale a publié ce mercredi, son édition 2019 du rapport Doing Business sur la facilité de faire des affaires.

Le nouveau rapport intitulé Training for reforms indique que l'Afrique subsaharienne a été la région avec le plus grand nombre de réformes visant à améliorer le climat des affaires, chaque année depuis 2012. En effet, les auteurs du rapport ont répertorié un nombre record de 107 réformes dans 40 pays de l'Afrique subsaharienne, parmi tous ceux considérés dans l'étude. Ce chiffre représente plus de 34,07% des 314 réformes implémentées par 128, des 190 économies étudiées dans le rapport.

Ainsi, 5 pays africains, ont figuré dans le top 10 des pays ayant réalisé le plus d'efforts pour mettre en place des règles favorables à l'amélioration du climat des affaires. Il s'agit de Djibouti (99ème mondial), du Togo (137ème mondial), du Kenya (61ème mondial), de la Côte d'Ivoire (122ème mondial) et du Rwanda (29ème mondial).

Si la région figure toujours au bas du classement des pays offrant le meilleur environnement pour faire des affaires, l'implémentation de nouvelles réglementations a permis à plusieurs pays du continent d'améliorer leurs positions.

Parmi ces réformes, le rapport cite entre autres, les réalisations de l'Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), qui compte 17 pays membres, ou encore les réformes pour l'accès à l'électricité où le continent s'est également illustré avec le plus grand nombre de transformations majeures (8). Notons que le Burkina Faso pointe à la 29ème place en sur le continent et à la 151ème au plan mondial. Il est devancé par la Gambie et suivi de la Guinée.

A titre d'exemple, les statistiques ont indiqué que les délais et coûts moyens d'enregistrement d'une entreprise ont chuté de 59 jours et 192% du revenu par habitant de la région en 2006, à 23 jours et 40% du revenu par habitant aujourd'hui.

Notons que le pays africain le plus performant en matière d'environnement des affaires reste l'île Maurice, qui occupe la 20ème place du classement mondial des économies les plus favorables pour entreprendre dans le secteur des affaires.

Pour ce classement, les experts se sont basés cette année, sur les 10 indicateurs à savoir : le démarrage d'une entreprise, la délivrance de permis de construire, l'obtention d'électricité, l'enregistrement des biens, l'obtention de crédits, la protection des investisseurs minoritaires, le paiement des impôts, le commerce transfrontalier, l'exécution des contrats, et la résolution de l'insolvabilité.

Source : Ohada.com

Image
Benin Burkina Faso Cameroon RCA Comores Congo Ivory Coast Niger Sénégal Guinée Conakry Equatorial Guinee Mali Gabon Guinée Bissau Democratic Republic of Congo Tchad Togo >>>>>>>>>>